Copyright
logo

Monthly Archives: septembre 2017

28 Sep 2017
27 Sep 2017
25 Sep 2017

Report by On The Roots : Tours Et Ses Francos Gourmandes 2017 @ Tours .

Le week-end du 15 au 17 septembre, le festival gratuit Tours Et Ses Francos Gourmandes s’est installé dans le centre-ville de Tours (37). Comme son nom l’indique, le thème principal était la Gastronomie et plus particulièrement celle de la région Centre Val de Loire.

Divers ateliers culinaires ont eu lieu dans le quartier des Halles, tandis qu’à la Villa Rabelais on pouvait retrouver d’autres types d’arts toujours autour du même thème, allant de la photographie à la littérature en passant par le cinéma. Finalement, en bord de Loire tout au nord de la fameuse Rue Nationale, deux grandes scènes étaient installées pour réunir la gastronomie et la musique avec une alternance de concerts et de « joutes culinaires ». Nous avons eu l’occasion de nous y rendre pour le premier soir du festival pour voir des artistes comme Revivor, Cocoon ou encore Claudio Capéo

Le premier concert de la soirée est assuré par le groupe local Revivor. Composé d’un band de musiciens (pianiste, guitariste, batteur) et d’un chanteur originaire de Londres, le groupe propose des titres aux sonorités blues / soul / folk. Sur ces belles instrus, Renn vient poser sa voix singulière et puissante faisant des envolées dans les aigus impressionnantes ! Le public arrive doucement sur les lieux, toutes générations confondues, pour profiter de ce moment.

La suite se passe sur la scène d’à côté ou sont installés des plans de travail, des ustensiles et des plaques de cuisson, tout ce qu’il faut pour cuisiner de bons petits plats. Les premières équipes viennent de Paris et Tours et concoctent une patisserie à base de crumble, chantilly au chocolat, coulis de framboise et surtout de poires tapées qui sont une spécialité de la région. Les animateurs sont débordants d’énergie et répandent la bonne humeur !

Le public est désormais présent en masse pour accueillir le groupe qui fait son retour après quelques années d’absence : Cocoon. Avec leur pop/folk fraîche et moderne, douce et apaisante mais aussi bien rythmée, ils séduisent instantanément ! La fameuse Morgane Imbeaud qui était la voix féminine de Cocoon à ses début n’a pas pris part au nouvel album bien plus personnel de Mark Daumail. Pour les lives, il est désormais accompagné des talentueuses Leslie Bourdin au clavier et au chant et Dorothee Hannequin à la guitare et au chant, puis d’un batteur et d’un bassiste. Ils reprennent bien évidemment les premiers titres phares du groupe ‘Chupee’, ‘Comets’ et ‘On My Way’, ainsi que les titres du nouvel album « Welcome Home ».

Avant le prochain concert musical, retour au culinaire avec un nouveau plat à base de cochon réalisé par d’autres chefs cuisiniers. L’équipe bien rigolote et avec un bon grain de folie maintient l’ambiance conviviale malgré le froid et fait goûter son plat aux premiers rangs du public.

Après avoir participé en cuisine, Claudio Capéo et son band prennent le relai musical et arrivent souriants, telle une bande de potes, pleins d’énergie. Le chanteur a été découvert lors de sa participation à l’émission The Voice 2016 et a rapidement enchaîné avec la sortie de son album éponyme. Sa voix cassée et ses textes français profonds mêlés aux instrus folks / urbaines auxquelles s’ajoute l’accordéon qu’il a su remettre au goût du jour plaisent beaucoup. Les chansons sont souvent rythmées comme ‘Fidèle à moi-même’ ‘Je vous embrasse fort’ ou encore ‘Un homme debout’, mais parfois aux mélodies plus douces et touchantes avec notamment ‘Riche’ et ‘Enfants sauvages’.

Cette première soirée du festival Tours Et Ses Francos Gourmandes sera clôturée par DJ Prosper originaire de la région. Une première soirée en bord de Loire bien réussie avec une belle découverte de notre part concernant le groupe Revivor et deux grosses têtes d’affiches pour qui le public s’est déplacé en grand nombre, entrecoupés de ces fameuses joutes culinaires amusantes à regarder. Pour leur première édition, ils s’en sortent plutôt très bien avec une idée innovatrice musico-culinaire, un événement gratuit bien appréciable permettant de faire vivre la Culture à Tours, un accueil chaleureux et une bonne organisation. La suite du week-end s’annonçait donc bien bonne et surtout gourmande avec les nombreux ateliers organisés !

Texte : Manon Kaya – Photos : Kevin Buret / On The Roots

21 Sep 2017

Report by On The Roots : Festival Ouaille’Note ? 2017 @ Vasles.

Vendredi 8 septembre débutait la 5ème édition du Festival Ouaille’Note ? à Vasles (79). On The Roots s’est rendu sur le site pour couvrir cette première soirée Electro / Hip-Hop / Dub avec au programme Rhino, KillASon, Biga* Ranx et Kanka

C’est sous la pluie que nous arrivons sur le festival en plein dans le petit village Deux-Sévrien au moment de l’ouverture des portes à 19h. Comme l’année précédente, le bar est couvert par une tonnelle et les concerts se passeront dans le gymnase pour notre plus grand plaisir au vu de la fraîcheur dehors.

Rhino inaugure la scène de cette 5ème édition derrière ses machines. Membre du groupe hip-hop ASM (A State Of Mind) qui a collaboré avec de nombreux artistes dans le milieu, le DJ anglais présente cette fois-ci son projet solo. Derrière ses MPC aux boutons multicolores, il joue en live des remixs de tubes actuels de Sia et Kendrick Lamar, des bandes originales de séries telles que Vinkings et Game Of Thrones ou encore des sons légendaires avec ‘Hit The Road Jack’ de Ray Charles et ‘Nique La Police’ de Cut Killer ft. NTM. Ses mixs sont entre l’électro et le hip-hop, à la fois enivrants et dansants ! Le public n’est pas encore très nombreux mais les festivaliers présents sont conquis par le set de Rhino.

Le temps du changement de scène et nous revoilà dans le gymnase pour accueillir l’artiste Pictavien KillASon dans son fameux manteau de fourrure (rouge cette fois ci !). Tout droit venu de sa propre planète, il propose un hip-hop aux influences américaines mais façonné à sa manière. La salle commence à se remplir et après deux morceaux d’introduction, l’ambiance monte et le chanteur / danseur laisse sa voix, son visage et son corps tout entier s’exprimer ! En effet, avant de se lancer dans la chanson, KillASon a commencé depuis très jeune par la danse hip-hop et est devenu une référence mondiale en la matière. Son titre ‘Illumina’ rend le public totalement fou, c’est très actuel voire même futuriste pour la France, et on adore ! De plus, les sons sont à la fois puissants et propres, mixés en direct par Yvan Talbot depuis la régie dont on salue le travail de qualité.

Le troisième artiste à se produire ce soir était déjà présent en 2014 pour la deuxième édition du OuailleNote ? : il s’agit de Biga* Ranx ! Pour son « 1988 tour », le tourangeau a choisi une nouveau format plus familial, un peu comme un retour aux sources cohérent avec le nom de son album représentant son année de naissance. En effet, son live band est désormais remplacé par son frère Atili Bandalero aux machines, Pauline Diamond aux chœurs et même Supa Mana en tant qu’ingénieur lumière… Un crew 100% Brigante ! On a pu entendre un grand nombre de ses anciens titres incontournables tels que ‘Ordinary’, ‘Make It This Time’ (sur un son de Kanka que l’on retrouvera sur scène juste après), ‘DJ For The Night’, ‘Brigante Life’ ou encore ‘Zip Bag’… Puis des titres de « 1988 » sorti récemment dont ‘Monday’ en ft. avec L.E.J. et Akhenaton sur l’album, ‘Petit Boze’ en ft. avec Biffty du Patapouf Gang, et bien sûr les deux grands tubes ‘Liquid Sunshine’ et ‘My Face’ qui finira sur une version remixée aux sonorités bien plus électros… BOUM !

Pour la suite, on retrouve le dubber Kanka derrière ses machines. Un set uniquement sonore puisque l’artiste est plongé dans le noir sur scène, mais quels sons… De grosses basses bien puissantes, des tunes warriors, des versions dub mais aussi beaucoup de versions chantées dont le titre ‘Worries & Problems’ avec la voix d’Echo Ranks. Les passionnés de dub sont au rendez-vous, dansent et réchauffent la salle !

La soirée sera clôturée par Tambour Battant, un duo de batteurs qui se retrouvent derrière leurs machines pour un set électro / hip-hop / drum’n’bass que nous n’aurons pas l’occasion de voir.

La programmation riche et éclectique de cette première soirée de la 5ème édition du Festival Ouaille’Note ? a envoyé du lourd et a réchauffé l’ambiance alors pluvieuse. Que des artistes talentueux, expérimentés et surtout singuliers ! Le village de Vasles a une fois de plus tremblé sous les basses et est prêt à accueillir la deuxième et dernière soirée de la 5ème édition avec des artistes aux styles encore plus variés, allant de Yaniss Odua à Radio Elvis en passant par Smokey Joe & The Kids, Scarecrow et The Old Mess.

Texte : Manon Kaya – Photos : Kevin Buret / On The Roots

20 Sep 2017
09 Sep 2017
05 Sep 2017